"Nouveau millénaire, Défis libertaires"
Licence
"GNU / FDL"
attribution
pas de modification
pas d'usage commercial
Copyleft 2001 /2014

Moteur de recherche
interne avec Google
Quand l'Afrique viendra nous civiliser
entretien avec Serge latouche

Origine : http://www.lalignedhorizon.org/html/textes/sl/entretiencharliehebdo2000.htm

Paru dans Charlie hebdo-mercredi 21 juin 2000

"L'économie africaine n'est pas fondée sur une logique marchande mais sur le lien social"

Serge Latouche est professeur d'économie. Spécialiste de l'Afrique, il tente de comprendre comment un continent qui aurait dû être détruit par la guerre économique mondiale parvient malgré tout à s'en sortir. Dans son dernier livre1, il raconte une Afrique sans coups d'état, sans guerre civile, où les gens réinventent en permanence l'économie sociale. Une Afrique qui pourrait nous apprendre à nous en sortir, nous aussi, quand le marché nous aura explosé au nez.

Charlie Hebdo: Les Africains seraient-ils plus heureux qu'on ne le croit?

Serge Latouche: Si l'on se fie aux rapports de la Banque mondiale, c'est fluctuant : une année l'Afrique est au fond de la misère, l'année suivante ça décolle, après ça retombe dans la misère... C'est normal, la Banque mondiale essaye d'avoir une vision vaguement optimiste, ne serait-ce que pour montrer que ses plans d'ajustement structurels donnent des résultats. Mais, de temps en temps, il lui faut quand même se réajuster sur la réalité. Et la réalité est catastrophique, puisque les indices économiques de l'Afrique sont dérisoires. Aujourd'hui, elle représente un peu plus de 1% du PNB mondial, Afrique du Sud comprise. Autrement dit, rien. Alors, comment peut-on vivre avec rien ? C'est un paradoxe, pour un économiste.

Donc, il y a un truc ?

Oui. l'Afrique vit hors économie, essentiellement par la débrouille. Et cette débrouille fonctionne en grande partie sur une logique non marchande, du don, de la réciprocité. J'ai tenté, sur une banlieue de Dakar, de mesurer les résultats de ce système en faisant une évaluation économique « à l'occidentale » : ça multiplie le niveau de vie de trois à cinq fois. Comme on part de très bas, ce n'est pas la prospérité, mais ça explique pourquoi on voit des gens qui font la fête, des enfants souriants. Et qui ne sont pas tous faméliques...

Mais les famines, les guerres civiles, c'est une réalité.

C'est vrai, mais l'Afrique n'en a pas le monopole. Si l'on veut faire des statistiques macabres, compte tenu de la taille du continent, le nombre de massacres n'y est pas tellement supérieur à la moyenne mondiale. Ce qui est supérieur à la moyenne mondiale, c'est l'image qui est donnée de l'Afrique. Elle n'est vue que comme le lieu de la corruption, des guerres civiles, des génocides, des coups d'État militaires. Les rapports de la Banque mondiale épinglent toujours la corruption des chefs d'État africains. Mais la corruption, c'est la chose au monde la mieux partagée. On voit l'Afrique à travers une grille de lecture fortement ethnocentrique. D'ailleurs, si, au lieu de lire les économistes, on lit les anthropologues, on a une vision totalement différente.

« La famille,c'est en moyenne trois cent personnes »

Existe-t-il un " système économique " africain ?

Il y a une société africaine, dans laquelle il y a ce que nous, nous considérons comme de l'économie. Et, bien évidemment, elle est atypique, puisque la production de biens et de services est totalement insérée dans la vie sociale. Les gens ne font pas la séparation entre ce qui serait social et ce qui serait économique. Dans les banlieues africaines, où les activités salariées sont quasiment inexistantes, les gens se livrent à toutes sortes de trafics, d'échanges, de cadeaux, de contre-dons. On trouve des individus qui ont une façade officielle, qui s'intitulent par exemple menuisier-parce qu'ils ont eu une formation plus ou moins professionnelle en la matière mais qui feront tout autre chose que de la menuiserie. D'où certains malentendus lorsque des experts bien intentionnés viennent leur dire que, pour développer leur production, améliorer leur chiffre d'affaires, ils doivent rationaliser leur activité... Évidemment, ça ne marche pas, puisqu'en fait ces menuisiers n'en sont pas vraiment. Et c'est un peu la même chose pour tout.

Notre logique économique est donc à côté de la plaque?

Complètement. On a implanté en Afrique des entreprises modernes : la plupart ont fait faillite, faute de clients. Comme Bata, à Dakar, par exemple. Ça ne veut pas dire que les Sénégalais ne portent pas de chaussures, mais il y a des centaines de petits artisans qui, avec des pneus de récupération, font des chaussures faut à fait fonctionnelles à des prix défiant toute concurrence. De la même façon, les transports publics, quand ils fonctionnaient, fonctionnaient à perte. Alors, bien évidemment, la Banque mondiale a dit : "ce n'est pas rentable, il faut les privatiser". Et comme ça n'intéresse personne d'acheter une ligne de bus, il n'y a plus de transports publics. Mais il y a des camions bringuebalants, peinturlurés, dans lesquels, pour quelques centimes, on peut faire 10 ou 15 km. La logique économique occidentale a échoué, mais les besoins fondamentaux de la population sont assurés par l'économie de la débrouille. Et cette économie peut fonctionner là où la nôtre ne fonctionne pas, précisément parce qu'elle repose sur des réseaux sociaux Ça se passe en quelque sorte en famille, dans une société où la famille, c'est en moyenne trois cents personnes.

Mais les Africains n'ont-ils pas envie d'avoir des grosses bagnoles, des magnétoscopes, des portables ?

Bien sûr que si, ils en ont envie. On est malgré tout dans le village mondial, avec des images qui circulent, la publicité, et les désirs qui vont avec. Et même si l'Afrique ne peut plus matériellement représenter un marché important pour le reste du monde, il n'empêche que les multinationales ne dédaignent pas ce marché, si minime soit-il. C'est ainsi que depuis quelques années, alors qu'on a pris des mesures draconiennes, en particulier aux États-Unis, contre les trusts de fabricants de cigarettes, ces mêmes trusts ont multilié par 10 leurs ventes en Afrique . Et évidemment, aucune loi pour défendre le consommateur. Les sollicitations pour les produits pour lesquels on peut encore trouver un marché - cigarettes, alcool et, pour une petite clientèle, les voitures, les télés - sont énormes. Mais les gens qui n'en ont pas n'en souffrent pas. En tout cas, ils en souffrent beaucoup moins, me semble-t-il, que dans d'autres régions du monde.

" L'homme n'est pas un individu isolé face à l'avarice de la nature"

Dans nos banlieues, par exemple ?

Oui. Ou dans les banlieues des villes latino-américaines, où la solitude est beaucoup plus forte, où la perte du sens de la collectivité est plus grande et où, par conséquent, la nécessité de produits de consommation se fait bien plus sentir. En Afrique, on n'est jamais seul. Chaque fois que je vais dans une maison africaine, je vois toujours vingt ou trente personnes agglutinées devant un poste de télé. Et même si chaque Africain avait son téléviseur, ce qui est peu pensable, ils continueraient à se mettre à vingt ou trente autour. Parce que, regarder la télé, ce n'est pas le rapport d'un individu face à une image, c'est un cérémonial collectif. De la même façon, si chaque Africain avait son automobile, on s'entasserait quand même à sept ou huit dedans.

Est-ce qu'on peut dire quand même que l'Afrique est occidentalisée ?

Oui, largement, tout en restant très africaine. Aujourd'hui, l'occidentalisation s'appelle mondialisation. Au siècle dernier, on ouvrait le marché avec des canonnières, aujourd'hui, plus besoin de canons, le Fonds monétaire international et la Banque mondiale se chargent d'ouvrir au forceps les économies réticentes. En fait, l'occidentalisation de l'Afrique, ça veut dire d'abord la plonger dans la guerre économique mondiale. Et elle n'est pas armée pour se défendre. Une des récentes décisions de l'Union européenne, comme vous le savez, a été de décréter que le chocolat est un produit dans lequel il n'y a pas de graisse de cacao. Ce qui a pour effet de plonger l'économie de la Côte d'Ivoire, ou du Ghana, dans une situation encore plus dramatique. La conséquence, c'est que certains planteurs ont décidé d'arracher leur cacao et de planter du haschich. Il y a un bel avenir pour l'Afrique dans l'économie mondiale, mais dans l'économie occulte et criminelle. D'ailleurs, certains pays, comme la Somalie, se sont déjà lancés dans cette voie, avec l'industrie de l'enlèvement, la réception de produits à haute toxicité, la drogue, etc.

Imaginons que notre système économique s'effondre. Le " modèle " africain peut-il apporter une solution ?

Oui. D'abord aux Africains, puisqu'il a fait ses preuves sur place. Il a démontré que l'Afrique était capable de survivre, même en étant économiquement détruite et inexistante. Cette expérience peut servir à d'autres sociétés qui seraient dans une situation dramatique comparable. Les sociétés africaines, malgré toutes les destructions qu'elles subissent, ont toujours tendance à se reconstituer sur le primat du social, en partant du principe quel'homme n'est pas un individu isolé face à l'avarice de la nature, à laquelle il doit arracher ses marchandises, mais que la production de nourriture, de biens, est d'abord un problème collectif. Et non le problème d'un Robinson Crusoé abandonné tout seul sur une île,comme le prêche le capitalisme. Ça ne veut pas dire que si, demain, notre système s'effondre, nous soyons capables d'appliquer la solution africaine. Car, pour le coup c'est nous qui sommes beaucoup moins armés: il nous faudrait réinventer, retrouver le lien social et, au sein de ce lien social, produire les biens et les services dont nous aurions besoin. Peut-être serions-nous obligés de faire appel à des experts africains. Ça changerait...

"Il y a une leçon à tirer de l'Afrique"

En gros, c'est : le jour où les Africains viendront nous civiliser...

En quelque sorte. J'imagine tout à fait des éleveurs massaï venant nous expliquer que la beauté des bêtes, c'est beaucoup plus important que d'en faire des usines à lait. L'Afrique, dans la logique de la globalisation, aurait dû être rayée de la carte. Malgré tout, elle survit. A partir de là, il y a une leçon à tirer. Cela ne veut pas dire que c'est un modèle de vie ou de société, il n'y a pas que des choses formidables dans la culture africaine, et la soif de pouvoir existe chez tous les humains. Simplement, dans une situation de crise, il y a peut-être, de la part de ceux que nous avons situés au plus bas dans l'échelle du mépris, quelque chose à entendre.

Propos recueillis par Gérard Biard


1- L'Autre Afrique, entre don et marché (Albin Michel).


Babybotte Bottes Fille noir KANDICE 2m52H

SKU-106567-des94476
Babybotte Bottes Fille noir KANDICE 2m52H
Babybotte Bottes Fille noir KANDICE
NOTRE SOCIÉTÉ
POUR NOUS JOINDRE
OFFRES ÉLECTRONIQUES
Indique un site Web externe qui pourrait ne pas respecter les directives en matière d'accessibilité.

Babybotte Bottes Fille noir KANDICE 2m52H

SKU-106567-des94476
Babybotte Bottes Fille noir KANDICE 2m52H
Babybotte Bottes Fille noir KANDICE
Accueil

Rubriques transversales

Introduction

L'agence de l’eau Rhin-Meuse, établissement public du ministère en charge du développement durable a pour mission de contribuer à réduire les pollutions de l'eau de toutes origines et à protéger les ressources en eau et les milieux aquatiques du bassin Rhin-Meuse.

La nature, selon Aristote, possède un principe interne de mouvement et de repos [ 99 ] . La forme, l'essence des êtres, détermine la fin, de sorte que, pour le Stagirite, la nature est à la fois cause motrice et fin ( Part, an. , I, 7,64Ia27) [ 100 ] . Il écrit ( Méta. , Δ4, 1015ab14-15): «La nature, dans son sens primitif et fondamental, c'est l'essence des êtres qui ont, en eux-mêmes et en tant que tels, leur principe de mouvement» [ 98 ] . Il établit également une distinction entre les êtres naturels, qui ont ce principe en eux-mêmes, et les êtres artificiels, créés par l'homme et qui ne sont soumis à un mouvement naturel que par la matière qui les compose, de sorte que pour lui: «l'art imite la nature» [ 101 ] .

Par ailleurs, dans la pensée d'Aristote, la nature est dotée d'un principe d'économie, ce qu'il traduit par son célèbre précepte: «la nature ne fait rien en vain ni rien de superflu» Sneakers Basses Mixte Adulte hummel Stadil RMX Lux Low hummel Stadil RMX Lux Low Sneakers Basses Mixte Adulte Noir Black 41 EU 41 EU yqkd64VX
.

Aristote développe une théorie générale des causes qui traverse l'ensemble de son œuvre. Si, par exemple, nous voulons savoir ce qu'est une statue de bronze, nous devrons connaître la matière dont elle est faite (cause matérielle), la cause formelle (ce qui lui donne forme, par exemple, la statue représente Platon), la cause efficiente (le sculpteur) et la cause finale (garder mémoire de Platon) [ 103 ] . Pour lui, une explication complète requiert d'avoir pu mettre en lumière ces quatre causes Jonak 2918 Bottines Classiques Femme Gris Acier 41 EU 41 EU Jonak 2918 Gris (Acier) bqQDi1YxSJ
.

«Ainsi, l’on dit que la statue de Versace Jeans Sneaker Uomo DisA3 Coated/Suede E0YPBSA3M57 Basket 42 EU yvkfyol
est dans le marbre où elle sera taillée.»
( , V, 7)

Chez Aristote, la Loafers amp; Mocassins Homme Sebago Docksides noirs luThSrwkCW
est ce qui appartient nécessairement à la chose alors que l'accident est «ce qui appartient vraiment à une chose, mais qui ne lui appartient ni nécessairement ni la plupart du temps» ( Mét., Δ30, 1025a14) [ 104 ] .

La puissance ou potentialité ( dunamis ) fait écho à ce que pourrait devenir l'être. Par exemple, un enfant peut, en puissance, apprendre à lire et à écrire: Il en a la capacité. La puissance est le principe d'imperfection, et celui-ci est modifié par l'acte, qui entraîne le changement. L'acte ( energeïa ) «c'est ce qui produit l'objet fini, la fin. C'est l'acte, et c'est en vue de l'acte que la puissance est conçue» ( Mét ., θ8, 1050a9) Chaussures Stonefly marron vjOshf8VAg
. L' Reebok Royal Ultra SL Sneaker Basses Femme Bleu Collegiate Navy/Brave Blue/Gable Grey/Ch 36 EU Sneaker Basses Femme Bleu (Collegiate Navy/Brave Blue/Gable Grey/Ch) Reebok Royal Ultra SL 36 EU rVlAImpJ5w
( en telos echeïn ) «signifie littéralement le fait d'avoir ( echein ) en soi sa fin ( telos ), le fait d'atteindre progressivement sa fin et son essence propre» [ 106 ] .

Economie

Raconter l'actualité

Share to Facebook Share to Twitter Share to Telegram Share to WhatsApp Share to Google+ Share to Plus d'options... Share to Imprimer Share to Email
Ailleurs sur RT
Annuler
Annuler
Annuler
Annuler
Annuler
Annuler
Annuler
Annuler
Annuler
adidas Vs Coneo QT W adidas Vs Coneo QT W Chaussures de Fitness Femme Blanc Cassé FTWR WHT/Core Black/FTWR WHT 36 2/3 EU 36 2/3 EU Chaussures de Fitness Femme Blanc Cassé (FTWR WHT/Core Black/FTWR WHT) yed7w
Contenus Sponsorisés
Contenus Sélectionnés Contenus Sélectionnés
Honey
Annuler
SilverSingles
Annuler
Mortgage Quotes
Annuler
Gundry MD
Annuler
The Easy Loan Site Quotes
Annuler
IcePop
Annuler
Exing 2018 Nouveau Femmes Chaussures Européenne Et Américain Sexy Noir Résille Haut Talon Rivet Sandales Dames Nude Couleur Poisson Bouche Chaussures Color Nude Taille 45 fBJeo90sQ2
par Taboola
Populaire dans la communauté
Sponsored
Sponsored
Si la Russie se qualifie ? Les promesses insolites des Russes… et de notre journaliste ! (VIDEO)
JFMillet
2h
Je voudrais bien que l'équipe russe gagne. L'occident a trop craché sur la Russie depuis Poutine par tous les moyens possibles et imaginables. Les russes méritent cette victoire !
France-Uruguay : Hugo Lloris avale une libellule, internet se déchaîne
Mant49
23h
Le foot nous fait bien avaler des couleuvres....
La France se qualifie en demi-finale après son succès 2-0 contre l'Uruguay
castor183
1d
cette équipe a une mentalité de voyou je trouve.. c'est pas vraiment agréable de les regarder jouer.
Mondial : si la Belgique marque plus de 15 buts, une marque s'engage à payer la TV de ses clients
DanielPIGNARD
2d
Je lis que l’équipe belge doit marquer plus de 15 buts soit au moins 16 buts. Il leur faut donc marquer encore 4 buts et non pas 3.
Mondial 2018 : la victoire russe contre l'Espagne prophétisée sur un nouveau billet de 100 roubles ?
OliveBucket
3d
Beaucoup moins cynique que les billets américain dont si tu pliais dans un certain ordre la série de billet tu y retrouvais une histoire qui a marqué le début du 21 siècle.
Gianni Infantino, le président de la FIFA, est tombé amoureux de la Russie
RedScooter
1d
La Russie a beaucoup d'expérience dans l'organisation d'événements sportifs majeurs, J.O. puis maintenant coupe du monde de football. Et les peuples soviétique_puis russe ont toujours été accueillants. Je peux en parler en connaissance de cause.Ce n'est que ces dernières années avec la diabolisation de la Russie qu'on a essayé de faire croire que les Russes ont toujours le couteau entre les dents. M. Infantino ainsi que les milliers de supporters et touristes étrangers peuvent voir et constater de leurs propres yeux que les Russes sont un peuple des plus chaleureux.
Eric Cantona trolle gentiment l'Argentine en chanson après la victoire des Bleus
LudivineV
2d
Il est aussi connu parce qu' il est super acteur : le bonheur est dans le pré, Looking for Eric, l'outremangeur ...
Coupe du monde : Neymar c'est 2 buts, 1 carton jaune et 14 minutes de roulades...
OrangeLamp
2d
Au prix ou moi je suis payé,je devrais rester au lit!
Charles Villeneuve livre pour RT son ressenti sur le match France-Uruguay
PurpleWheel
19h
Au secours pas lui il nous a pollué la TV !!!!!! Et vous lui donner la parole laissé ce reposé !!!!on ce tape c'est rediff nul !!!
La Suède met fin à son boycott diplomatique de la Coupe du monde en Russie après sa qualification
FabienB
6d
Comment mieux se ridiculiser .... ah ah ... Je me marre !!!

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Ces caractéristiques (esprit bourgeois, scientifique et critique) sont des impressions globales qui se dégagent quand on tente d'appréhender globalement la ligne éditoriale de l' Encyclopédie . Il ne faut cependant pas croire que cela ressortisse à une intention ou une stratégie délibérée et qu'une quelconque unité ait été recherchée par les directeurs ou les éditeurs.

Les dissensions entre Diderot et d'Alembert, ou avec les éditeurs, les renvois brisés (voir ci-après) et les articles contradictoires montrent à suffisance l'improvisation relative dans la conception générale du corpus.

Si l'Encyclopédie fut bien la «machine de guerre des Lumières», ainsi qu'on l'a dit, «Ce n'est pas une machine de guerre cohérente où s'est exprimé le rôle historique de la bourgeoisie capitaliste, seule classe assurée de ses buts et de ses moyens, comme on l'a tant de fois affirmé; son public (...) est moins animé par la cohésion sociale et idéologique que par la généralisation extrêmement étendue d'un besoin de connaissance.» ATPCO Chaussures à lacets homme y9ihHJTgFh

Pour le public du XVIII e siècle, toutefois, «l'ouvrage représente un modèle de cohérence. Il montre que la connaissance est ordonnée et non chaotique, que le principe directeur est la raison opérant sur les données des sens et non la révélation parlant par l'intermédiaire de la tradition, enfin que les critères rationnels appliqués aux institutions contemporaines contribuent à démasquer l'absurdité et l'iniquité partout. Ce message imprègne le livre, y compris les articles techniques.» [ 14 ]

Pour échapper aux limitations du classement alphabétique, Diderot innove en utilisant quatre types de renvois:

La réflexion de Diderot sur les renvois et l'usage qu'il en a fait pour lier entre eux près de 72000 articles, lui a valu d'être considéré comme «l'ancêtre de l'hypertexte The Flexx Sandales GIRLS NIGHT Sandales Femme Blanc The Flexx soldes h4noZ
». On se référera avec profit au N°51 de la Revue Corpus "L'ordre des renvois dans l' Encyclopédie ", 2007 (ISSN 0296-8916).

La parution de cet ouvrage par volumes et selon l'ordre alphabétique fait que les articles sont souvent brouillons, un thème non abordé dans l'article dédié pouvant réapparaître dans une section d'un autre article, comme c'est le cas, par exemple, pour les travaux d' Isaac Newton qui se trouvent dans l'article sur Woolsthorpe , hameau où il est né [ 17 ] . Le pic de célébrité de l'ouvrage fait que les tomes V à VIII (correspondant aux quatre lettres E-F-G-H) sont de loin plus développés, au-delà de la place utilisée dans un dictionnaire usuel [ 17 ] .

Quand Mark Twain visite Hawaii en , il décrit des «indigènes, de tous sexes et âges, s'amusant avec ce passe-temps national qu'est le surf» Chaussures Geox bleues Casual femme n2baV
.

Les longboards (ou planches longues [ 1 ] ) sont les descendantes modernes des premières planches apparues et relèvent d'une longue tradition hawaiienne. Les shortboards (ou planches courtes Chaussures Puma Ignite blanches femme kjcE4EH
) sont apparues dans les années 1960-1970. Plus légères, plus relevées et effilées au niveau du nez, plus fines, elles sont beaucoup plus maniables et procurent une liberté beaucoup plus importante au surfeur dans sa trajectoire et les figures qu'il peut réaliser.

Les planches de surf sont aujourd'hui généralement réalisées en résine polyester, fibre de verre et âme synthétique (pain de mousse polyuréthane et résine polyester ).

Les artisans qui fabriquent les planches de surf sont les shapers («façonneurs»), ainsi que les glasseurs qui eux font le travail de stratification, certains shapers font également le glass .

On parle de shape , pour désigner la forme de la planche. Avec l'arrivée de nouvelles technologies et l'évolution, il existe maintenant un grand nombre de shapes différents.

C'est le type de planche le plus répandu. Courte et étroite (1,50/2,10 m pour 44 49 cm de large), elle est destinée aux surfeurs possédant un minimum de technique.

Ce sont des planches de 1,90 à 2,20 m pour une largeur comprise entre 49 et 52 cm . Larges, épaisses, ces planches sont tolérantes tout en offrant des possibilités de manœuvre étendues.

Beaucoup de surfeurs moyens adoptent une évolutive comme petite planche même si cela manque un peu de radicalité. C'est un bon compromis entre la vivacité du shortboard et le confort du mini-malibu .

Les planches dites fishs ressemblent aux évolutives mais sont beaucoup plus courtes et plus larges. De 1,70 à 1,90 m , très large (52 cm ou plus), avec pas mal de volume, un outline assez rond, elles sont l'outil idéal des petites vagues. De plus en plus de surfeurs l'utilisent à la place de leur longboard ou de leur mini-malibu dans les petites vagues de l'été.

Parfois montés en twin (avec deux dérives), les fish ont peu de rocker et offrent une flottabilité intéressante et surtout permettent de balancer des figures new school plus facilement que n'importe quelle planche. Le problème est que ce style de planche se limite à des conditions de vagues réduites: quand c'est creux et gros, le fish n'a plus sa place.

NOTRE SOCIÉTÉ
POUR NOUS JOINDRE
OFFRES ÉLECTRONIQUES
Indique un site Web externe qui pourrait ne pas respecter les directives en matière d'accessibilité.